• miname 23w

    Ça arrive...

    Ça arrive
    De se sentir rempli de vide
    Être au bout de sa vie sans n'avoir pris aucune ride
    On promène ses sens en l'air tout autour de soi
    On cherche partout, mais pas une once de joie
    La tête, on cogne, diable, il faut se reprendre
    Le coeur, on choque, des sentiments il faut rendre
    Mais notre soi reste froid carrément de marbre
    Et on erre prisonnier dans l'exiguïté de cette chambre
    Ça arrive
    Aussi de se sentir tout plein de vie
    On pleure de bonheur tellement on rit
    Des étoiles qui scintillent tout plein les yeux
    On a envie d'exploser tellement c'est le feu
    Le sourire redessine les traits de notre visage
    Jusqu'aux tempes il peint indélébile son image
    Alors on éblouit en couleurs tout ce qu'on touche, tout ce qu'on voit
    Et tel un soleil on brille tout en or, tout à la fois
    Ça arrive
    Parfois d'écouter cette petite voix dans sa tête
    Celle qui nous souffle la voie que de prendre l'on s'apprête
    Elle sonne claire, parole ne pourrait être aussi limpide
    Elle insuffle confiance, peur ne pourrait devenir aussi aride
    Le chemin se dégage sans aucune embuscade
    On s'y engage, sûr de faire une belle parade
    Tout en nous crie une inébranlable certitude
    Et notre choix s'énonce clair avec une telle promptitude
    Ça arrive
    Encore d'être convaincu de ses décisions
    L'instant d'après vivre une bien immense confusion
    On ne comprend pas , cette contradiction, c'est si délirant
    Se perdre dans sa tête, cette folie, c'est si énervant
    Douter de soi, de tout, et même de rien
    Des incertitudes dans le coeur on a tous plein
    On se fait une raison, oui il y'a forcément une logique
    Et puis on se rend compte que non, en fait tout est magique
    Ça arrive
    Même de se demander pourquoi on vit?
    Pourquoi suis- je moi, toi toi et non lui?
    La véritable finalité, le vrai sens de notre existence
    Sur cette terre qu'on finit par priver de notre présence
    On vit chaque jour avec coeur, corps et âme
    Intensément on jongle avec doutes, rires et larmes
    On s'en sort, on s'en remet mais on sait que viendra la fin
    Et on sent, on sait que de la foi toute réponse nous vient
    Ça arrive
    Après tout de saisir l'essence de la vie
    Cette océan dans laquelle nous nageons jusqu'au point défini
    Profiter de ses mers de bonheur, sur ses îles de douceur
    En surfant sur ses vagues d'épreuves, sources de nos malheurs
    On embrasse cette vahiné à la beauté ambiguë
    Parée de son collier de fleurs parsemé d'épines drues
    Tantôt éclatante, tantôt devenant mutante
    On se demande pourquoi si souvent elle nous tourmente
    On rit, on pleure, au gré de son flot de sentiments
    Et on comprend, qu'en réalité...on est juste vivant!
    ©miname